Énergie : le gouvernement n’est pas à la hauteur

Cette semaine commence à l’Assemblée l’examen du projet de loi du gouvernement sur les énergies renouvelables.

Ce texte peu ambitieux et décevant prouve dans son ensemble que le gouvernement n’a pas compris le défi auquel nous faisons face.

Ce matin, nous tenons une conférence de presse avec mes collègues chefs de file pour le groupe LFI-Nupes : Aurélie Trouvé, Matthias Tavel et Maxime Laisney.

Nous ferons sur ce texte un travail sérieux d’amendements, en espérant que le gouvernement comprenne qu’il fait fausse route.

Le gouvernement a choisi d’utiliser le “temps législatif programmé” sur ce projet de loi, pour la première fois du mandat. C’est un dispositif qui permet de limiter dans le temps la durée d’examen du texte.Il empêche que nous ayons des débats approfondis sur tous les aspects du texte.

C’est donc un 49.3 soft. Tous les groupes sont pénalisés.

Nous regrettons son utilisation, sur un enjeu aussi majeur pour l’avenir du pays face à la crise actuelle.

Alors qu’y a-t-il dans ce projet de loi?

Un assemblage confus, qui vise en premier lieu à faciliter les affaires des promoteurs privés. Nous sommes loin du texte de planification et d’écologie populaire dont le pays a besoin.

Il ne propose aucun objectif de production.

Il laisse l’initiative privée au cœur du développement des énergies renouvelables alors que l’État devrait avoir le rôle moteur.

Et le plus éloquent : il n’accorde aucun moyen supplémentaire à l’État. Zéro.

Il n’en accorde pas non plus aux collectivités locales pour développer les énergies renouvelables sur leurs territoires.

Il ne contient aucune disposition pour garantir l’emploi et la souveraineté stratégique pour les filières industrielles renouvelables.

C’est en définitive un empilement de mesurettes, de facilitations administratives, et d’affaiblissement de la concertation. Rien de plus.

Lors des débats en séance, nous proposerons des évolutions dans le texte, pour que la loi finalement votée permette effectivement le développement des énergies renouvelables, avec l’implication et le soutien des citoyens, et sans rogner sur la protection de l’environnement.

Les derniers articles